Quelle cantine pour demain ?

Concertation
Ecoles

Le temps du midi est fondamental pour les jeunes. C’est un moment de convivialité et d’éducation au goût qui doit permettre d’affronter le reste de la journée avec énergie et concentration. Qu’ils.elles soient élèves en maternelle, à l’école maternelle ou au collège, chaque enfant du 18e doit accéder à une restauration scolaire de qualité. Cette nécessité, c’est l’un de nos engagements phares. Nous travaillons à l’affiner au quotidien et en continu avec la Caisse des Ecoles du 18e.

Les familles au cœur du dialogue 

Les enfants et leurs familles sont les premiers concernés par le sujet des cantines scolaires. La municipalité du 18e s’efforce ainsi de les mettre au centre du dialogue afin d’entendre et de prendre en compte leurs avis. Le nouveau cahier des charges été élaboré en concertation étroite avec les parents d’élèves.

Les parents peuvent participer :

  • à la commission menu sur inscription et dans la limite des places disponibles
  • à la commission restauration sur inscription auprès de la Caisse des Ecoles. Limitation à un représentant par école.

Ce sont des temps d’échange importants qui permettent une offre toujours plus adaptée pour les élèves.

Une consultation pour réfléchir ensemble à l’avenir de la cantine

La municipalité poursuit ses efforts pour apporter le meilleur aux enfants du 18en termes de restauration collective. Mercredi 6 février a eu lieu le lancement de la grande consultation sur l’avenir de la restauration collective dans l’arrondissement. À travers ce dispositif, nous souhaitons nous interroger collectivement sur l’organisation de la restauration scolaire pour imaginer les changements que nous pourrions y apporter dans les années à venir.

Jusqu’au mois de juillet, une grande phase de débats et d’ateliers se dérouleront. Dialogue multi-latéral, échanges avec des experts, c’est par la participation de chacun.e que nous ferons de cette consultation des moments productifs.

Lors de la première réunion plénière, des groupes de travail thématiques ont été constitués. Ils se sont réunis au mois de mars pour travailler collectivement sur leurs sujets :

  •  « Garantir la qualité des repas : cuisiner sous contraintes » 
  • « Privilégier des approvisionnements plus durables et responsables » 
  • « Contenants, penser l’après plastique » 
  • « La re-municipalisation du service de restauration et le fractionnement du lieu de production »

    C’est l’entreprise Platoneo, experte en restauration scolaire publique durable, qui est chargée d’orchestrer cette consultation. Pour contacter Platoneo : consultation18@platoneo.fr
  • Elue référente : Dominique Demangel, adjointe au maire du 18e chargée de la santé, de la lutte contre les toxicomanies et de la caisse des écoles

Vous souhaitez rejoindre un groupe de travail ?

Contactez consultation18@platoneo.fr

 

Documents à télécharger

Jeudi 27 juin à 18h30 – Séance plénière de clôture de la consultation “Quelle cantine pour demain ?”

 

 

NOUVEAUVos questions, nos réponses !

Lors des rendez-vous de concertation autour de la cantine, ou bien par e-mail, de nombreuses questions sont adressées à la Mairie du 18e. Voici des réponses aux questions récemment adressées

>  L’organigramme détaillé du Comité de gestion de la Caisse des écoles (nom et fonction des personnes) pourrait-il être publié ou plus accessible ?

Réponse de la mairie du 18e :

La composition du Comité de Gestion est tout à fait communicable; nous pensions qu’elle était sur le site de la Caisse des Ecoles, nous demandons à ce que ça soit fait.

> Qui rédige la newsletter sur la cantine : la Mairie, la Caisse des écoles ou le prestataire ?

Réponse de la mairie du 18e :

Les 3 ! La caisse des écoles et la mairie font les suggestions de sommaire. Les textes sont rédigés par la caisse des écoles, avec une relecture de la mairie et la participation du prestataire pour la rubrique « le mot de la diététicienne ».

> Peut-on autoriser la consultation des fiches techniques fournisseurs (non pas celles rédigées par le prestataire) en mairie sur demande ?

Réponse de la mairie du 18e :

Nous souhaitons que toute l’information soit communiquée de manière exhaustive. C’est ce que nous avons demandé au délégataire. Il faut néanmoins respecter la loi (renforcée l’été dernier) en évitant les données soumises au secret des affaires. Sogeres a proposé de formater ces fiches, ce que nous avons accepté. Le résultat à ce jour ne nous satisfait pas ; un rappel a été fait pour que ces fiches soient complètes et que le retard soit rattrapé en nombre. On peut tout à fait ensuite prévoir une consultation au cas par cas des fiches “fournisseurs” à la caisse , comme cela a été déjà fait.

>  La mairie n’a pas accédé à la demande des parents sur la publication de retours anticipés des contrôles effectués par le cabinet Agriate ; il est quoi qu’il arrive un peu tard pour cette année (les retours étant prévus en juin). Serait-il possible, en revanche, de changer les règles pour les contrôles futurs, en prévoyant un premier retour à la moitié de l’année et un second retour en fin d’année, pour que le public soit informé plus régulièrement ?

Réponse de la mairie du 18e :

Un premier point a été fait en février au Comité de Gestion, par Agriate sur le nombre de contrôles les thématiques etc…

Un document du même type sera fait en juin. Ces deux documents peuvent être diffusés et seront mis en ligne sur le site de la caisse des écoles.
En revanche il est difficile à ce stade d’être plus précis car:

– tous les résultats des contrôles sont transmis au prestataire Sogeres

– Sogeres a théoriquement un mois pour répondre

– Nous décidons ensuite de la suite à donner: réponse ok, bonne réponse mais à contrôler, mauvaise réponse avec là encore plusieurs cas, on attend une nouvelle proposition ou on sanctionne….

Nous pouvons réfléchir à une meilleure communication générale autour de ces contrôles 2 fois par an ;

> Pourrait-on mettre en place avec le prestataire la diffusion de photos montrant des suggestions de présentation au personnel de service, afin de rendre le dressage des plats plus attractif ?

Réponse de la mairie du 18e :

Les photos sur la présentation est une bonne idée, il faut en préciser les modalités.

 

 

Tout savoir sur la restauration scolaire dans le 18e

L’offre de restauration collective dans le 18e a fait l’objet de nombreuses évolutions. Pour la rentrée 2018, un nouveau contrat de délégation de service public a été signé, répondant à un cahier des charges exigeant, élaboré en concertation avec les parents d’élèves. Ces exigences relèvent du développement durable, de la qualité des repas et de la santé des enfants.

Télécharger le contrat de subdélégation de service public de la restauration scolaire periscolaire et extrascolaire du 18e arrondissement de Paris.

Le développement durable au cœur de la restauration collective

Soucis constant pour la Municipalité du 18e, le développement est au cœur de cette nouvelle offre. Les repas sont composés à 60% de produits issus de l’agriculture biologique et de 60% de produits issus de circuits courts. Le développement durable est effectif à 80% sur les plateaux des élèves.

Les véhicules de livraison des repas sont pour une moitié hybrides et pour l’autre électriques. La collecte des bio déchets a été revue à la hausse : elle est désormais effectuée dans la moitié des écoles, avec une sensibilisation accrue des élèves aux bénéfices de la réduction de nos déchets.

Concernant les contenants des repas, nos équipes ont exigé qu’ils soient totalement biodégradables. Les nouvelles barquettes, fabriquées par une jeune entreprise française, sont faites d’une cellulose issue de bois de forêts françaises, certifiées PEFC et neutres.

Une alternative végétarienne

L’une des grandes nouveautés de la rentrée 2018 est la proposition d’une alternative végétarienne quotidienne pour les enfants qui le souhaitent. Cette formule a récolté un large succès, avec plus de 11,4% d’enfants inscrits. En plus de cette alternative quotidienne, nous continuons à proposer un repas hebdomadaire végétarien pour tou.te.s.

Plaisir de manger et santé : un équilibre subtil

Outre la sélection de produits issus au maximum de l’agriculture biologique, notre engagement pour la santé des enfants se retrouve dans l’élaboration des plats : les quantités de sucres et de sels ajoutés ont été soumises à des baisses significatives. C’est en lien avec une équipe diététique que ces plats sont élaborés, afin d’offrir des apports complets aux enfants. Concernant les quantités, elles sont fixées en conformité avec le Groupement d’Etude des Marchés en Restauration Collective et Nutrition (GEMRCN), qui définit les proportions en fonction des tranches d’âges. Parallèlement, la qualité gustative est un pilier de l’offre. Au-delà de la labellisation des produits (viande Label Rouge, poisson Pêche Durable), un travail est mené pour proposer des menus nouveaux et adaptés aux goûts des enfants. Les nouvelles recettes sont régulièrement testées par des groupes d’enfants/

Le délégataire est-il contrôlé ?
Oui. Le délégataire en charge de la restauration collective est soumis à de fréquents contrôles inopinés. C’est une entreprise extérieure qui est chargée de vérifier les normes d’hygiène, les grammages et la traçabilité des produits. En cas de non-respect des exigences fixées dans le cahier des charges et aux normes en vigueur, le délégataire est lourdement sanctionné.

Donnez votre avis

C'est le moment de vous exprimer.
N'hésitez pas à le faire.

5 contributions

Veronique JOSSEAU

Bonjour, Je me permets de contribuer car cette année encore la restauration scolaire dans le 18e a délivré de mon point de vue un service inadmissible, principalement autour des trois points suivants : - Le gout des aliments et notamment de la viande qui a conduit mon fils de 7 ans a nous… Lire la suite

Christian

Bonjour à tous, Oui, une alimentation 100 % Bio serait vraiment chouette à tous les niveaux (santé, environnement, économie plus locale et création d'emplois). Merci Christian

Andreault

A quand toutes les réponses aux questions posées dans chaque atelier ? Les prochaines dates d'ateliers sont programmées mais sans les réponses cela ne servira à rien d'y assister, car une grosse partie des réflexions et pistes envisagées par les parents sont conditionnées au choix/volonté de la Caisse des Ecoles et/ou de son prestataire... Merci…

aurelie-barnierorange-fr

Le bio, dont la part reste à prouver pour tous les repas et non surtout pour celui du mercredi auquel beaucoup moins d'enfants prennent part, n'est valable que s'il n'est pas industriel et ultra transformé (sucre, sel et additifs, même bio, sont nocifs pour la santé). Mieux vaut favoriser les circuits courts que les pommes… Lire la suite

Sylvain Garel

Des produits 100% bios et locaux pour nos enfants. Suppression des couverts en plastique. Moins de viande. Lire la suite

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×