Communiqué de presse de l’association CICAT “Une case obus aux jardins d’Eole/Fermes d’Espoir”

Communiqué de presse


Une case obus aux jardins d’Eole/Fermes d’Espoir

Cet été, entre le 2 Août et le 10 octobre, une case obus, habitation en terre typique du pays Mousgoum de l’Extrême-Nord du Cameroun, a été construite à l’initiative de l’architecte camerounais Haman Mohaman, président de l’association CICAT (CICAT Coopération Internationale Pour La Conservation Et La Promotion Du Patrimoine Architectural).

Au départ prévu dans le cadre des animations estivales de la Mairie du 18ème arrondissement de Paris pour les enfants qui ne partent pas en vacances, le travail de construction a immédiatement généré un engouement extraordinaire auprès de tous publics : les enfants des centres aérés bien sûr, mais aussi les parents, voisins et promeneurs de tous âges et de toutes provenances. Les migrants, nombreux au Parc d’Eole, ont été visiblement touchés par cet évènement qui leur rappelait le monde qu’ils venaient de quitter.

Le chantier est très vite devenu une affaire de co-construction et une centaine de personnes de 2 à 70 ans ont découvert le plaisir de travailler avec des matériaux naturels, terre à pisé, argile et paille, des techniques et savoir-faire en voie de disparition, en l’occurrence ; la technique de la boule de terre.

Pour pallier l’absence des matériaux du pays Mousgoum, une innovation a été mise en œuvre pour l’enduit et l’étanchéité de la case : un mélange de gombo (légume guant prisé par la cuisine africaine) et de poudre de terre, ou de cendre.

Tous étaient heureux de se faire photographier dans la case ou à côté par le photographe Jean-Paul N’Diaye qui a documenté l’évènement.

Les dimensions de cette case co-construite sont 1,5 mètres de diamètre et de 2,30 de hauteur, la taille d’une grosse maquette (idéale pour un petit enfant) alors que les dimensions habituelles de ce type d’habitat public sont de 8 mètres de diamètre et de 20 mètres de hauteur.

La case sera visible toute l’année au 19-27, rue d’Aubervilliers, de 8h30 à 17h.

Tous les participants et visiteurs espèrent qu’une case « grandeur nature » pourra être construite l’été prochain avec le soutien de la Mairie du 18ème et de la Ville de Paris, le chantier ayant été l’occasion de moments de partage rares et précieux.

 

Pour plus d’information : contact.cicat@wanadoo.fr – 0753125595 – Mohaman Haman

Donnez votre avis

C'est le moment de vous exprimer.
N'hésitez pas à le faire.

1 contributions

Alexandre

Très bonne et belle initiative. Bravo à ces initiateurs et espérons que le projet grandeur nature puisse aboutir. Quel plaisir de voir l’engouement autour d’une telle initiative que je viens de découvrir. Bravo! Lire la suite

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×